mercredi 1 février 2017

Celle qui a ENFIN eu son RDV tant attendu !

2

Coucou all everybody !

J'espère que vous allez très bien et que votre weekend fut agréable. Ici, ce fut mouvementé, à l'image du reste du mois. Entre les tonnes de linge à laver / plier / ranger, les copies à corriger (j'en ai corrigé 90 dans le weekend. 90 bordeeeeeeeeeel #stylorougekaput #collagedegommettes) (oui, je mets des gommettes sur les bonnes copies), un atelier coockies et un samedi après-midi dans une structure de jeux pour l'anniversaire de l'amoureux de ma grande puce de 7 ans...



L'aire de jeux, ce paradis pour enfant enfer pour les parents (dites-moi que je ne suis pas la seule à HAÏR ce genre d'endroit, pitié...) (oh wait... je dois y retourner ce samedi pour l'anniversaire de la copine de ma grande) (ma grande a une vie sociale plus remplie que la mienne) (#KillMeNow) (ça mériterait un article dans une nouvelle rubrique, genre "Maman Baleine a (dé)testé pour vous") (faut que j'arrête les digressions entre parenthèses).

Mais hormis toutes ces réjouissances, il a eu THE rendez-vous, celui que j'attendais fébrilement depuis la fin septembre. Je m'en vais donc vous raconter un peu comment ça s'est passé.


On m'a offert ce joli éphéméride à Noël, la citation de vendredi dernier (27 janvier donc), ne pouvait être plus à-propos. (Ne vous inquiétez pas, c'est bien le seul passage philosophique que vous trouverez dans ce blog) (j'suis peut-être prof, mais quand même) (#fautpaspoussermémédanslesorties)

Étape 1: L'arrivée à l'hôpital.

L'hôpital où exerce mon chirurgien est immense. Genre avec des escalators, plein de couloirs et un énorme parking sous-terrain horriblement cher payant. Donc le défi est d'arriver super en avance histoire de ne pas galérer comme une miséreuse à trouver une place puis le bâtiment des consultations. Plutôt maline, j'avais prévu large niveau temps de trajet because limitations de vitesse à cause de la pollution. 

En revanche, il y a une chose que je n'avais pas prévue... Le temps d'attente au secrétariat. Bon sang que c'était long !! J'ai poireauté plus de 30 minutes devant la secrétaire, rapport au fait que pour chaque nouveau patient il faut remplir l'équivalent de la forêt amazonienne en paperasse et que bien évidemment, le PC de la nana rame à mort et le logiciel plante toutes les 3 minutes...

Maman Baleine à l'accueil de la consult'...

Note pour moi-même, la prochaine fois, je prendrai un paquet de copies à corriger, au cas où... Autant joindre l'utile à l'agréable (façon de parler hein). Après une attente qui m'a parue éternelle, la secrétaire m'a enfin dirigée vers l'infirmière d'accueil.

Étape 2: L'accueil par l'infirmière-super-souriante-et-à-fond

Tout est dit dans le titre ! L'infirmière chargée d'accueillir les patients me prend en charge. C'est une pile électrique, le genre montée sur ressorts et super enthousiaste. Manquait plus que les baskets-roller. Je n'ai rien contre ce genre de personnes hein, mais franchement, sa voix de crécelle haut-perché un vendredi en fin d'après-midi, c'est trop pour moi.

Mais c'était sans compter sur ça...


Non, tu ne rêves pas cher lecteur. 

Coincé entre un brancard et une petite table basse, dans le coin de la mini salle d'attente.... 

L'objet du supplice. 

L'arme de torture ultime. 

Je dirais même: THE arme de destruction massive (rapport à la corpulence de toutes les victimes dodues qui la redoutent tant). 

Oui Jérôme, c'est moi non je n'ai pas changé c'est elle... L'HORRIBLE AFFREUSE ET REDOUTABLE BALANCE DE ZOO. Franchement, toute personne montant là-dessus ressent la même chose. A savoir l'impression d'être un éléphant le jour de son check-up. 

Et donc tu t'en doutes bien, le vétérinaire l'infirmière nous pèse, là comme ça, en direct live dans la salle d'attente, à côté des autres patients qui deviendront donc mes compagnons de galère. Professionnelle, l'infirmière aura la délicatesse de ne pas scander ton poids à la foule en délire en griffonnant sur son dossier. En revanche elle chuchote, se parle à elle même en remplissant sa paperasse. J'ai ainsi pu apprendre que le patient arrivé juste après moi faisait 166kg. J'en arrive à la conclusion que le reste de l'assistance a pu elle aussi prendre connaissance du poids baleinesque affiché sur la balance lors que j'ai grimpé dessus.

#FantasmeUltime

Honnêtement, celle-là je ne m'y attendais pas... Ok, quand on vient là on est tous dans le même chalutier bateau. On ne va pas se mentir, on est tous là pour la même chose parce qu'on a le même problème. Mais de là à nous peser en public (habillé et chaussé hein, je vous rassure) (mais c'est abusé parce que du coup ça rajoute du poids) (comme si on n'en avait pas assez) (combien ça pèse une paire de bottines à votre avis?)... 

M'enfin, au point où j'en étais, ce n'est pas ça qui allait me faire rebrousser chemin et j'ai donc docilement monté mon énorme carcasse pachydermique sur la balance à bestiaux, sésame pour l'étape 3, l'ultime étape de ce premier rendez-vous...

Étape 3: La rencontre avec mon chirurgien 

Passée l'humiliation de la pesée publique, mon chirurgien est venu me chercher, souriant et sympa comme il l'avait été lors de la réunion d'information de septembre dernier. Il a consciencieusement fait l'état de mes antécédents familiaux, médicaux et mentaux. M'a posé une série de questions sur mes habitudes alimentaires, sans jamais juger ou tiquer face à mes réponses. Il s'est contenté de relever ce qui n'allait pas sans culpabiliser, en parlant "d'axes de travail", sur lesquels il me faudra opérer des changements.

 Il sait nous caresser dans le sens du poil, ça méritait un gif animé chat !
#LhommeQuiMurmureàlOreilleDesGros

Car comme il me l'a dit, "on n'achète pas une chirurgie de l'obésité". La chirurgie n'est qu'une aide, un (gros) coup de pouce. Mais elle sera vouée à l'échec si un travail de fond n'est pas mené au niveau des habitudes alimentaires et sportives. Donc histoire de montrer notre motivation, nos capacités à nous prendre en main (mais aussi histoire de faciliter l'intervention), il nous est demandé de perdre du poids.

"Ne vous inquiétez pas Madame, je ne vais pas vous affamer" a-t-il dit en souriant. Mais une perte de poids de 5 à 10kg sera la bienvenue. Je serai donc prise en charge par une endocrinologue qui fera le point sur mes antécédents et problèmes et me prescrira un régime alimentaire provisoire.

Nous avons également discuté du choix de l'intervention. Étant donné mes antécédents de RGO et mes habitudes alimentaires, bye-bye la sleeve, c'est contre-indiqué.  Ce sera donc un by-pass ! Mais cela restera à confirmer après la réalisation de tous les examens pré-op.

Il m'a ensuite expliqué les différentes étapes et différents spécialistes que je devrai consulter dans un premier temps:
- dentiste
- pneumologue pour une recherche d'apnée du sommeil
- endocrino donc, 
- psychiatre histoire de vérifier que je ne suis pas bonne pour un remake de "Vol au dessus d'un nid de coucou" pour faire le point sur mon état psychique et mettre en évidence toute contre-indication psychologique à la chirurgie (avec un super rapport et questionnaire à remplir pour le praticien)
- Gastroentérologue pour la réalisation ô joie, d'une gastroscopie aka une visite guidée de mon estomac en images et en couleurs réalisée par Spielberg himself (#GastrologicPark).  J'attends ça avec impatience #oupas...

La consultation s'est finie après la distribution des moult ordonnances nécessaires pour ouvrir les hostilités et commencer réellement le parcours du combattant pré-opératoire. 

♥ Mon chirurgien ♥

Et vous savez quoi ? Bah j'ai réussi l'exploit d'obtenir tous les RDV demandés super vite ! J'attaque dès ce vendredi par le dentiste et termine le 9 mars pour la première consultation pneumologue.

Voilà, vous savez tout ! 
Hâte de vous raconter la suite !!

A bientôt !

Maman Baleine


2 commentaires:

  1. bravo pour ton sens de l'humour ; tu arrives à nous faire sourire sur un sujet pas comique du tout ; j'attend avec impatience la suite de ton aventure et j'admire car je crois que je n'aurais pas été capable d'affronter ça

    RépondreSupprimer
  2. quelle plaisir de lire ton (difficile) parcours. Garde ton humour et ta bonne humeur pour traverser tous ces prochains rendez vous! Bon courage

    RépondreSupprimer