dimanche 28 mai 2017

Celle qui fait la tournée des blouses blanches #2

2

Hello all everybody !

Dans l'un de mes articles précédents je vous ai raconté la poursuite de mon parcours pré-opératoire en vue de mon by-pass.
Comme vous le savez, le parcours préop est un véritable marathon, un parcours du combattant pendant lequel vous enchaînez RDV et actes médicaux, avec le stress de ne pas réussir à tout faire avant la date fatidique du RDV avec votre chirurgien.
Aujourd'hui je tiens le bon bout, le 2 juin je retourne voir mon chirurgien pour le dernier rendez-vous préop avec à la clé, si tout va bien... ma date d'opération !

Petit bilan de ma tournée des blouses blanches:

- Dentiste = check !
- Endocrino 3 RDV = check !
- Imageries diverses = check !
- Gastro-hépatologue = check !
- Cardiologue = check !
- Pneumologue = quasi-check !
- Psychiatre = check !


Je vous ai déjà raconté ma rencontre avec l'endocrino. Je suis retournée la voir une troisième et dernière fois le 19 mai pour faire le point.  J'y suis allée un peu à reculons... Les mois d'avril et mai ont été relativement riches niveau bouffe... 

J'ai connu des soucis au boulot et mes bonnes vieilles habitudes sont revenues au galop. Putain de grignotage ! Eh oui, c'est mon mécanisme. Quand je vais pas bien, je bouffe. je n'y peux rien c'est maladif. 


J'ai néanmoins fait de très gros efforts et arrive plutôt pas trop mal à gérer mes envies de grignotage. Du coup, je vous laisse imaginer le peu d'envie que j'avais de monter sur la balance... Et pourtant...


- 6.1 kg !

Bon, la perte est minime par rapport à la dernière fois mais j'm'en fous ! c'est toujours ça de pris... ou plutôt de perdu 👍
J'ai donc eu droit au précieux sésame de l'endocrino, sa lettre d'accord pour l'intervention étant donné que je ne montre aucune contre-indication à la chirurgie.

Maintenant, reste à poursuivre avec le rééquilibrage alimentaire. en particulier jusqu'au dernier RDV avec mon chirurgien... qui me prescrira entre autre le fameux régime blancs d'oeufs à suivre 8 jours minimum avant l'intervention #joiebonheur


Et puisqu'on est dans le dégueu, faut que j'vous raconte ma séance photo du mois d'avril ! Vous vous en doutez bien, rien à voir avec un quelconque moment super glam ambiance strass, paillettes et haute couture hein...

Ou pas donc...

Naaaaaaan, moi c'était plutôt ambiance postures cheloues et blouses-d'hôpital-ouverte-derrière-ultra-sexy.
I'm too sexy for my shirt
Too sexy for my shirt
So sexy it hurts ♫ #TeamSexy

D'ailleurs, ces p****** de blouses d'hôpital à la con, on en parle ? Ok, faut que ça s'enlève vite, because on ne sait jamais, des fois qu'il t'arrive un truc et qu'il faille te foutre à poil en vitesse pour te charcuter. Mais quand même ... Plus anti-sexy et dégradant, y'a pas ! Déjà sur une personne "normale" c'est pas top, mais alors sur moi c'était juste humiliant.

Bah ouais, non seulement on voit ton cul parce que c'est conçu comme ça mais en plus, c'est juste pas ta taille donc on ne voit pas juste un bout de ta raie mais ton côté pile en entier because t'es tellement grosse que tu ne peux pas attacher les petites ficelles. Sans déc', faudrait que les fabricants de ces foutues blouses se penchent sur la question pour créer des modèles plus grands.

Bref, j'ai eu le plaisir immense de revêtir mon habit de lumière par 2 fois. La 1ère fois fut pour ma gastroscopie, aka la visite-guidée-de-mon-estomac-en-HD. 

Bon, j'ai fait ma flipette et l'ai demandée sous anesthésie générale histoire d'éviter de crépir le médecin avec mes restes de la veille (je m'abstiendrai de vous raconter l'épisode de la pose de la perf' en mode boucherie hein). Verdict du tournage: oesophagite grade II (en même temps je m'en doutais vu les brulûres d'estomac que je me paie depuis toujours #TeamGaviscon) et absence d'Helicobacter Pylori, la vilaine méchante bactérie à éradiquer avant toute chirurgie.

Est arrivé ensuite le combo écho abdominale + radio pulmonaire + TOGD. TOG quoi ? Le Transit Oeso-Gastro-Duodénal. Il s'agit de vérifier comment ça se passe là dedans quand on boit ou mange, pour voir les anomalies de transit. Comment ça se passe ? Bienvenue dans le monde merveilleux de la technologie !

On vous fait boire des grandes gorgées d'un produit de contraste, la baryte, un mélange absolument immonde, genre Smecta épais bien dégueulasse pour pouvoir checker son trajet en direct live par radio ! 


Le défi réside en ne pas vomir ledit produit et ne pas avoir de haut-le-cœur... Tout un défi, vraiment. Surtout quand après te l'avoir fait boire debout, on t'allonge sur la table de radio et te bascule en Trendelenburg, c'est à dire les jambes plus hautes que le reste du corps.

Tout ça pour quoi ? Prouver la présence d'un reflux gastro-œsophagien. En même temps, l’œsophagite, elle ne vient pas de nulle part hein.

Place ensuite aux radios pulmonaires, qui n'ont rien révélé de spécial, et à l'écho abdominale. J'ai eu le plaisir d'être prise en charge par une femme médecin roumaine absolument adorable. Oui, dans l'hosto de ma ville, les 3/4 des praticiens sont roumains. Ban oui, personne ne veut s'enterrer au fin fond du trou du cul du monde donc il faut faire appel à des médecins hors de nos frontières. Perso, j'adore ! Ils sont souvent bien plus sympa et souriants que les autres. Et beaucoup moins dans le jugement.

Bon, c'est sûr, ce ne fut pas une partie de plaisir car elle a du appuyer très fortement la sonde pour y voir quelque chose à cause de "l'épaisseur de ma paroi abdominale", sublime euphémisme pour évoquer la couenne de lard que j'ai sur le bide.

Ça tient chaud l'hiver


Mais elle s'est montrée étonnée de savoir que j'étais en parcours By-Pass. Pour elle, je suis tout à fait normale, pas franchement obèse. Je porte bien mes kilos et suis en bonne santé #toijetekiff #coeuraveclesdoigts. Là d'où elle vient, c'est un morphotype normal. C'est culturel, dans les pays de l'Est manifestement. L’embonpoint,  le gras, c'est signe de santé. Elle m'a parlée toujours avec le sourire, m'encourageant dans mes démarches même si pour elle ce n'est pas justifié car je suis "bien comme ça".  J'vais peut-être déménager par là-bas moi 😊 Je l'ai remerciée chaleureusement et m'en suis allée.

Et voilà, 2 étapes de plus de franchies dans ma course au by-pass. Je vous raconterai bientôt mes visites chez le cardiologue, le pneumologue et bien sûr chez le psychiatre !

La suite au prochain épisode !

2 commentaires:

  1. comme quoi tout est une question de point de vue ici en france on juge tout le temps!! quand on pense que déjà les bébé certains veulent les mettre au régimes!! ça craint! en tout cas courage tu tiens le bon bout comme on dit et toujours avec humour:)

    RépondreSupprimer