mardi 13 juin 2017

Celle qui fait la tournée des blouses blanches #3

2

Salut salut !

Après vous avoir raconté la deuxième partie de mes tribulations dans mon parcours préop bypass ici, je m'en vais vous raconter la 3ème partie ! Et vous savez quoi ? Eh bien ce sera la dernière avant le D-Day !!

Mais oui mais oui l'école est finie , après avoir longuement attendu mon 3ème RDV avec le chirurgien pour faire le bilan, ça y est, on y est, j'ai ma date !

Maman Baleine se fera donc taillader la couenne le .... 29 juin 2017 !  Soit dans un peu plus de 2 semaines !!




Donc ouais, je suis GRAVE heureuse que cette opération tant attendue arrive enfin. Grave heureuse d'en avoir fini avec ce parcours du combattant, cette tournée des blouses blanches parce que mine de rien, j'ai enchaîné en l'espace de quelques mois !

Petit bilan de ma tournée des blouses blanches:
- Dentiste = check !
- Endocrino 3 RDV = check !
- Imageries diverses = check !
- Gastro-hépatologue = check !
- Cardiologue = check !
- Pneumologue = quasi-check !
- Psychiatre = check ! 
 
Allez, j'vous raconte la suite ? C'est parti mon kiki !


Commençons par le cardiologue:

Bon, rien d'extraordinaire, j'ai simplement eu droit au questionnaire de routine avec toujours beaucoup d'empathie de la part à nouveau d'une jeune femme médecin slave. Elle m'a ensuite fait une écho cardiaque ainsi qu'un tracé ECG. Pas de soucis de ce côté là, paraît que j'ai un cœur de sportif !!!! Mouarf, c'te blague !! Comme quoi sous le gras se cache une athlète !! (ou pas).
 
 

Ensuite ce fut le tour du pneumologue

Lors du 1er rdv, re-questionnaire de routine concernant notamment mon sommeil, l'idée étant d'écarter tout problème d'apnée du sommeil. Force est de constater que j'ai un sommeil merdique. Je me réveille toujours crevée, avec l'impression de ne pas être reposée, et souvent avec des maux de tête. Bref, vous le devinerez aisément, je ne suis pas du matin.
 
On a donc programmé une somnographie, c'est-à-dire passer une nuit de folie accompagnée d'un boitier et de capteurs collés un peu partout, des tuyaux dans le nez et saucissonnée avec des sangles de maintien ambiance rôti-bardé-ficelé #teamJustinBridou.
 
 
 
Autant vous dire que ce n'est pas super pratique pour roupiller tranquilou. Ah ! et vous pouvez toujours enfiler une jolie nuisette, vous aurez la sexy-tude d'un morceau de barbac ! Voyons le bon côté des choses, ça aura sûrement le mérite de faire marrer votre moitié ! (éloignez tout appareil photo ou téléphone portable, des fois que ce p'tit rigolo ait l'idée de vous immortaliser...).
 
J'ai donc effectué cet examen quelques jours après le RDV. Rapide, direz-vous ? Oui. Mais c'est sans compter les 3 semaines que j'ai dû patienter pour récupérer mon compte-rendu... J'ai littéralement dû harceler le pneumologue avec appels répétés au secrétariat pour finir par l'attendre devant sa porte histoire de récupérer mon foutu papier.

Après avoir poireauté presque 1 heure devant sa porte, miracle ! Il me reçoit et fait le point. Et là je comprends le pourquoi des 3 semaines.... Quel bordel dans son bureau !! Des dossiers, de la paperasse, partout... PAR-TOUT ! Empilés sur des chaises, étalés sur son bureau et jusque sur la table d'examen... C'est à se demander comment il fait pour s'y retrouver !
 
(Mais bien sûr ! #EtLaMarmotteElleMetLeChocolatDansLePapierDalu)
 
Au final, pas de véritable apnée du sommeil mais quelques pauses respiratoires chaque heure.  On appareille ou on appareille pas ? Rebelote avec le questionnaire de routine. Test pas concluant => Zou ! on recommence ! 3 jours plus tard me revoilà appareillée pour une nouvelle nuit de folie #JustinBridouForever. Nous sommes donc à 1 mois de l'échéance du dernier RDV avec le chirurgien. "Je vous tiens au courant dès réception du compte-rendu Madame !!".

Trois semaines plus tard, toujours rien. Walou. Nada. Que dalle. Pas de compte-rendu. Toujours pas de foutu compte-rendu. Là, je commence à suer à grosses gouttes. On est lundi, je revois le chirurgien le vendredi. Y'a juste PAS MOYEN que l'on décale tout à cause d'un foutu compte-rendu. 

C'est donc reparti pour l'Opération-Poireau-Devant-Le-Bureau ! La secrétaire est dépitée, moi aussi ! Finalement, je réussis à le choper entre 2 portes avec mon plus beau sourire pour qu'on fasse le point. Et donc verdict... Bah on n'appareille pas ! Oui, il y a des pauses respiratoires, mais la perte de poids devrait enrayer ça rapidos, on surveillera ça attentivement. Tant mieux remarquez, mais au final j'ai juste l'impression d'avoir perdu une montagne de temps pour rien.


On en arrive enfin au psychiatre:

C'était de loin le spécialiste que je redoutais le plus. J'avais trop peur qu'il me trouve complètement frappadingue #VolAuDessusDunNidDeCoucous .
 
 
Mais en fait je suis tombée sur un homme d'une trentaine d'années, plutôt beau garçon et au physique plutôt sportif. Il avait un sourire franc et l'air aimable, ce qui m'a aussitôt mise en confiance. J'avais peur de me retrouver dans un rapport de force, subissant des questions bizarres et avec cette impression de voir le moindre de mes mots ou gestes décortiqué sous un regard acéré. Mais en fait non ! 
 
La discussion fut plutôt facile et cordiale, je dirais même agréable ! Nous avons évoqué mon enfance, mon boulot (des profs, il en voit beaucoup... genre vraiment beaucoup) (coïncidence ? je ne pense pas), ma vie de famille. Bien évidemment, nous avons également évoqué mon rapport à la bouffe, au fait que je ressens le besoin de "me remplir" quand ça ne va pas.

Nous nous sommes vus 3 fois, à un mois d'intervalle à chaque fois. Bien évidemment, nous ne sommes pas allés au fond des choses hein, il ne s'agissait pas de faire un véritable travail de psychanalyse. Le but était pour lui de voir si j'étais apte à subir une chirurgie bariatrique, à modifier durablement mes habitudes alimentaires... Mais il fallait surtout évaluer mes motivations pour le By Pass et les raisons pour lesquelles j'avais pris la décision de passer sur le billard.

Au final, tout va bien chez moi, rien ne cloche ! Oui, je me gave pour me réconforter mais pas de quoi s'alarmer, c'est plutôt fréquent ! Je dois travailler sur mes "pulsions" et contrôler mes grignotages, ce que j'ai déjà commencé à faire depuis un moment (#torture). Il m'a remis un joli compte-rendu plein de mots incompréhensibles et qu'il a gentiment pris le temps de décrypter pour la novice que je suis.

Sinon en français ça donne quoi? #jargonmédical

Pour lui je suis une bonne candidate à la chirurgie bariatrique ! Il m'a souhaité bon courage et plein de bonnes choses. Il m'a également dit de ne pas hésiter à revenir le consulter après l'opération si jamais j'éprouve des difficultés. Eh oui, maigrir vite c'est génial quand on misère depuis des années. Mais c'est aussi un sacré bouleversement, pour nous comme pour notre entourage. Ces quelques séances m'ont apporté pas mal de choses et je pense qu'on se reverra après pour mettre les choses à plat.

Alors voilà, je suis arrivée au bout ! Le chirurgien était tout à fait ravi des conclusions des divers spécialistes. Prochaines échéances: 
 
=> le RDV avec l'anesthésiste
=> un dernier bilan sanguin préop'
=> et le fameux régime préop' pendant 8 jours !!!

Je vous raconterai ça bientôt !!

 
 

2 commentaires: